Manisfestations culturelles en 2018

L’Association culturelle vous a proposé au cours de l’année 2018, un programme riche et varié en proposant un savant dosage
de tous les genres artistiques que Dondas puisse accueillir. Ces instants privilégiés sont des moments de partages, la culture
devient ainsi un antidote puissant à notre quotidien parfois un peu lourd à porter !
Tous les membres de l’association sont heureux de partager les rires qui libèrent et les émotions qui étreignent avec le public et
les artistes à l’occasion de tous ces spectacles.
L’ouverture de l’année 2018 a été assurée par Antoine Beauville, comédien, auteur et metteur en scène de La cerise sur le
gâteux, pièce de théâtre, comédie jouée le 28 janvier dans la salle des fêtes. Accompagné de Jamin Chtouki, et d’Angélique
Infante, il a une nouvelle fois enthousiasmé le public, après les succès de « La Biscotte » et de « Olala Lola ». Chaque pièce fait
un carton et nous l’attendons toujours avec impatience. Beaucoup d’amusement et de dérapages dans cette pièce que le public
a une nouvelle fois plébiscité !

Ferdinand Coulon est l’héritier d’une fabrique centenaire de
bouchons. Ce matin-là, Philomène, sa fille, insouciante et
candide, prépare activement son 25e anniversaire… Et ce
matin-là, c’est clair : Ferdinand Coulon va devoir pulvériser un
siècle de bourgeoisie bien enracinée…associée à un conflit de
génération explosif et jubilatoire !

Puis, le 24 mars ce sont plus de cent cinquante personnes qui se sont retrouvés pour voir la troupe de Pont-du-Casse «Les
Comédiens du chêne» qui jouaient le vaudeville de Marc Camoletti Le Bluffeur, un poker menteur et des mensonges d’amour,
des rôles qui ont permis de révéler tout le talent de cette troupe !

La pièce nous introduit dans l’intimité d’un couple aux idées audacieusement
tarabiscotées (et risquées ?). Monsieur avoue à Madame avoir une maîtresse
pour compenser le fait que cette dernière a, de notoriété publique, un amant.
Monsieur veut rencontrer le responsable de son cocufiage et dans la même
soirée, présenter son épouse à son amante.
Un peu compliqué non ?
S’il est parfois donc difficile de croire à une telle (retorse, l’avenir le prouvera)
largesse d’esprit, la suite des évènements va se révéler des plus surprenantes.
Mensonges, retournements de situations, surprises, irruptions inattendues,
bluff et autres coups d’esbroufes, tout va y passer …
Le mari cocu tente de manipuler tout son petit monde, mais … va-t-il y réussir ?

Les Comédiens du chêne fêtaient ce soir-là leur trentième anniversaire ! L’Association culturelle avait préparé une surprise… une
pièce montée. Le public est sorti de la salle ravi d’avoir passé un si bon moment.

Dans la belle église de Saint-Julien-de-la-Serre, le dimanche 24 juin, à 17 heures, s’est tenu le concert de Natacha Triadou. Le
public tomba sous le charme dès les premières notes de musique de la violoniste pleine d’élégance et de retenue qui expliqua
avant chaque morceau les finesses de son instrument et les circonstances qui amenèrent l’auteur à le composer. Son sens
musical ainsi que sa virtuosité lui permettent d’aborder tous les répertoires et le public venu la voir a pu le constater, ce fut une
belle fin d’après-midi… toute en douceur. Après le concert, un petit «en-cas» avait été organisé pour clôturer ce joli moment.

Le 30 septembre 2018, Robert Weddle, ancien directeur de la maîtrise de Caen, organiste titulaire des orgues de l’abbatiale
Saint-Pierre de Moissac, a donné un concert Bach dans tous ses états, en l’église Saint Martin de Dondas.
L’orgue, le clavecin et le clavicorde ont été mis à l’honneur au travers de bourrées, menuets et fugues. Le clavicorde est un instrument de maison à corde frappée contrairement au clavecin ou à l’épinette où la corde est pincée, il émet un son discret. C’est plutôt un instrument d’étude. Le clavecin est très présent dans le répertoire baroque, ses cordes sont pincées par des plectres (lamelles) en plume d’oiseaux. L’orgue comporte généralement deux claviers et un pédalier. Pendant plus d’une heure et demie de concert, Robert Weddle, passant d’un instrument à l’autre et expliquant avec pédagogie et humour l’histoire des morceaux, a ravi son auditoire.

L’année 2018 s’est terminée avec Stellia Koumba le 17 novembre 2018 dans la salle des fêtes pour un récit rétrospectif de sa vie
en chansons, intitulé Nés quelque part. Sa voix claire et chaude de Stellia nous a emmenés dans son univers, du Gabon (son
pays d’origine) jusqu’à la France (arrivée en 2004 à 13 ans), sa deuxième patrie comme elle le dit.
En 2010, elle remporte haut la main un concours de chant organisé par Roger Louret, metteur en scène de la troupe des
Baladins en Agenais dans le cadre de «La Deuxième Nuit de Monclar» et intègre ainsi la fameuse troupe. Depuis les succès
s’enchaînent. En 2013, son talent est révélé dans un spectacle écrit sur mesure par Roger Louret, en hommage à la Môme Piaf.
En 2014, elle est la tête d’affiche d’un spectacle musical produit par «Les Chevaliers du Fiel» à Toulouse. La même année, elle
prête sa voix aux choeurs du dernier album de Francis Cabrel. Aujourd’hui, elle crée son propre show racontant tout son
parcours.
Ce spectacle nous fait revisiter les plus beaux fleurons de la chanson française : Joséphine Baker, Yvette Guilbert, Pierre Perret,
Gilbert Bécaud, Edith Piaf, etc. Le public a pu apprécier la partie gospel de la soirée où la voix de Stellia prend toute sa pureté et
son essence avec des titres mythiques comme «Proud Mary» de Creedence Clearwater Revival reprise par Tina Turner. A chaque
tableau, la chanteuse quittait la scène et les intermèdes étaient assurés par Marc-Olivier Poingt, son pianiste. Issu de formation
classique, Marc Olivier a un doigté et un touché d’une finesse remarquable, du feeling à revendre, bref, c’est un excellent
musicien. Stellia Koumba a fini la soirée en chantant la «Marseillaise» accompagnée par le public.

L’Association culturelle de Dondas (ACD), créée par le maire Mario Dalcin dans le but de promouvoir et d’amener la culture en
milieu rural, fêtera en 2019 son dixième anniversaire ! Merci à tous pour le travail réalisé !
L’année culturelle débutera le 16 février prochain, avec la nouvelle pièce d’Antoine Beauville, Margot
et Félix, en CREATION EXCLUSIVE à Dondas !! Nous vous attendons nombreux à cette occasion. Le
spectacle se terminera de manière chaleureuse autour d’un verre de l’amitié offert par les membres de
l’association.
Tous les membres de l’association vous présentent leurs voeux les plus sincères pour la nouvelle année, d’amour, bonheur,
santé, joie, argent, réussite, travail, famille, rire, légèreté,…
Poursuivons l’aventure et continuons de nous émerveiller ensemble !

Commentaires fermés.